Eisen

, par Grolf

La nation eisenöre fut par le passé une puissante nation militaire. Ce pays, déjà sombre et tourmenté, a été complètement dévasté par une guerre de religion qui a duré près de trente ans, et dont il se remet à peine. Autrefois un puissant empire, l’Eisen est aujourd’hui aux mains des Princes de Fer qui tentent de rétablir l’ordre dans le pays, malgré leurs rivalités. Par sa culture et son histoire, l’Eisen se rapproche de l’Allemagne, héritière du Saint Empire Romain Germanique, et théâtre de tous les conflits, militaires et religieux.

Politique

Régime : Empire
Dirigeant actuel : Aucun (Le trône est vacant depuis le suicide de l’Imperator Reifenstahl en 1667).
Capitale : Palais du Heilgrundstadt (dans le Heilgrund)

Géographie

Le territoire de l’Eisen est découpé en sept Königreichen (provinces), chacun dirigé par un Einsenfürst (prince de fer) :

KönigreicheCapitaleEisenfürst
Fischler Seeufer Faulk Tobias Fischler
Freiburg Freiburg Nicklaus Trägue
Hainzl Atemlos Georg Hainzl
Heilgrund Gottkirchen Stephan Heilgrund
Pösen Insel Fauner Pösen
Sieger Stahlfort Erich Sieger
Wische Siegsburg Reinhard Dieter von Wische

Histoire

A l’origine de la population humaine des terres qui deviendront l’Eisen, plusieurs tribus barbares se partagèrent la région, et se firent continuellement la guerre durant des siècles. Pendant toute l’antiquité, la Vieille République tenta à de nombreuses reprises de conquérir ce territoire. Les campagnes militaires et l’installation de colonies n’y firent rien, les barbares résistèrent et repoussèrent les étrangers, allant même jusqu’à détruire Numa, capitale de l’Ancienne République, en 297 AV, ce qui eut pour conséquence un effondrement rapide de l’Empire.

Ce ne fut qu’au VIIème siècle que Carleman réussit à unifier les tribus du pays, et à fonder son propre empire. Malheureusement, ses fils se disputèrent ses terres, et la partie occidentale fut séparée du reste, devenant plus tard le royaume de Montaigne. Stefan, l’un des fils de Carleman, finit par fonder l’Eisen en tant que tel en 691 AV. Le pays développa de puissantes capacités militaires, et lança de nombreuses campagnes de conquête contre les pays frontaliers.

Durant tout ce temps, la foi du Vaticine s’était répandue dans le pays, mais en 782 AV, Gottschalk Ier réussit à conquérir pratiquement toute la Vodacce, hormis le territoire qu’il laissa autour de Numa et qu’il offrit au Hiérophante de l’Eglise des Prophètes. Celui-ci, en retour, le couronna Imperator d’un Eisen devenu "Sainte République".

L’alliance entre l’Eisen et le Vaticine fut consomnée lorsque, en 1517, l’Imperator Franz II protégea Mattias Lieber, un membre de la Protestation, mouvement de réforme de l’Eglise, et refusa de le livrer au clergé vaticin. Franz laissait également libres les Protestataires et à l’abri de toute persécution.

En 1636, l’arrivée au pouvoir d’un Imperator disciple du Vaticine, Reifenstahl, mis le feu au poudre. Les Protestataires lancèrent un mouvement de rébellion, et l’Imperator y répondit par la force. Ainsi débuta la Guerre de la Croix. Des Protestataires firent alors appel à un marchand vendelar qui leva une armée et marcha sur l’Eisen. Le bain de sang dura près de trente ans. Leur voisin étant alors affaibli, la Montaigne et la Castille en profitèrent pour lancer une offensive, et balayèrent les lambeaux survivants de l’armée eisenöre. La guerre se conclut finalement par le traité de Weissberge, par lequel l’Eisen cédait de larges territoires à la Montaigne et à la Castille.

Après trente années de conflit, le pays était ravagé et la population décimée. Pour couronner le tout, en 1667, l’Imperator Reifenstahl se suicida dans des circonstances étranges, laissant son trône vacant.

Aujourd’hui, l’Eisen tente de se relever et les Eisenfürsten parviennent à imposer un minimum d’ordre, malgré les bandes de pillards qui essaient de profiter du chaos qui règne encore dans certaines régions. Toutefois, la rivalité des Princes de Fer et l’absence d’Imperator risquent de mettre à mal cet équilibre précaire.

Ecoles d’escrime

- Drexel (Supplément Eisen : pages 84 à 86)
utilise une Zweihänder, la grande épée eisenöre, et développe différentes positions pour faire face à toutes les situations de combat.

- Durchsetzungburg (Swordsman’s Guild : page 88)
se focalise sur la précision pour porter des attaques mortelles sur les points faibles de l’adversaire.

- Eisenfaust (Guide du Joueur : pages 148 à 149)
basée sur l’utilisation d’une épée large et d’un Panzerfaust, un gantelet d’acier permettant d’agripper et de briser l’arme de l’adversaire.

- Gelingen (Supplément Eisen : pages 86 à 87)
technique de combat créée par les chasseurs de monstres afin de déterminer et frapper les points faibles des créatures inhumaines.

- Höpken (Supplément Eisen : pages 87 à 90)
optimise l’utilisation de l’arbalète, de la précision du tir, et de la vitesse de son rechargement.

- Loring (Freiburg : page 92)
utilise un style de combat brutal avec deux Panzerfausts.

- Pösen (Supplément Eisen : page 90)
enseigne l’utilisation de la vouge, une arme d’hast, pour des charges de cavalerie successives sur le champ de bataille.

- Steil (Supplément Eisen : pages 90 à 92)
permet d’apprendre une philosophie de commandement proche des combattants, pour inspirer loyauté et solidarité aux troupes.

- Unabwendbar (Supplément Eisen : pages 92 à 93)
enseigne des techniques de commandement et de stratégie visant à encourager la ténacité et la soif de vaincre des soldats d’une armée lors d’une bataille.

Sorcellerie

La famille von Drachen était une puissante famille régnante d’Eisen. Ils opprimaient le petit peuple et faisaient montre d’une très grande cruauté. Certains membres de cette famille maîtrisaient une forme obscure de sorcellerie appelée Zerstörung. On raconte que les adeptes de cette magie étaient capables de dégrader toute forme de matière en accélérant son vieillissement. Ainsi, ils pouvaient faire pourrir un morceau de bois, corroder n’importe quel métal, mais aussi réduire en poussière un être vivant.

Toutefois, en l’an 918 AV, la lignée des von Drachen fut totalement anéantie lors d’une révolte paysanne soulevée et soutenue par Karl Sieger, un seigneur rival de la famille. Sieger put ainsi s’approprier leurs terres, et la sorcellerie Zerstörung disparut complètement de la surface de Théah...

Références :

- Rilasciare : pages 79 à 82
- Fiche mémo (à télécharger)

Scénarios à jouer en Eisen

- Campagne Lacrime Mundi N°5 : L’arme au poing (à télécharger)
- La Couronne d’Acier (Supplément Die Kreuzritter, pages 113 à 128)
- L’Usurpatrice (Supplément Eisen, pages 129 à 144)

Quelques personnages prêts-à-jouer

- Aumônier militaire eisenör
- Chasseur de monstres eisenör
- Pirate eisenör
- Seigneur de guerre eisenör
- Soldat Doppel eisenör

Aides de jeu

- Guide de Freiburg (à télécharger)
- Journal de Lord Stapp (à télécharger)

Bibliographie

- Eisen
- Freiburg
- Guide du Joueur (Pages 62 à 63 : Présentation générale, pages 148 à 149 : Ecole d’escrime Eisenfaust)
- Guide du Maître (Pages 49 à 62 : Carte et description globale)
- La Révolution Montaginoise (Pages 53 à 59 : Progression de l’histoire sur 1668 et 1669)
- Rapier’s Edge (Pages 115 à 117 : Idées de scénarios avant et après la révolution, pages 135 à 143 : Progression de l’histoire de 1670 à 1675)